Bonjour et bienvenue dans La Bulle ! le forum est en mode privé ,donc pour avoir accès a toutes les sections enregistrer vous !!



 
AccueilAccueil  portailportail   Quoi de neuf ?  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur la bulle ,pensez a faire votre présentation et a signer les regles , baladez vous ,découvrez la bulle ,et amusez vous bien !
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 367 le Mar 11 Avr - 17:11
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partager sur Facebook
Like/Tweet/+1

Partagez | 
 

 LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE

Aller en bas 
AuteurMessage
INSPACEMETAL
SuperModo
SuperModo
avatar

Messages : 1666
Date d'inscription : 01/06/2012
Age : 47
Localisation : Anet 28 Eure et Loire

MessageSujet: LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE    Lun 25 Juin - 20:39

LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE







CONTRADICTIONS ET INCOHÉRENCES





Également connus sous le nom de « Manuscrits de la mer Morte »,

les manuscrits de Qumrân sont une série de parchemins retrouvés dans des jarres disposées dans des grottes

se trouvant tout autour du site de Qumrân. La découverte officielle de ces manuscrits date de 1947

par des bédouins mais certains d'entre eux avaient probablement été découverts auparavant.








Au printemps 1947, un jeune bédouin découvre sur les pentes désertiques de Qumrân, une grotte d'accès difficile,

où il trouve de grandes jarres qui, pour la plupart, contenaient des rouleaux de cuir étonnamment bien conservés.

Par la suite, d'autres recherches dans dix autres grottes aux environs de la première mirent à jour des centaines de fragments de manuscrits.

Le difficile travail d'examen et de déchiffrage de ces rouleaux, se poursuit encore aujourd'hui.

Le plus ancien texte biblique, trouvé à Qumrân, est probablement un fragment d'un rouleau des livres de Samuel,

datant de la fin du IIIe siècle av. J.-C.





(Rouleau d'Isaïe, du temps du Christ, trouvé en 1947 dans une grotte des falaises qui bordent la mer Morte.
Il est fait de bandes de parchemin larges de 26 cm, cousues sur une longueur de 7,35 mètres.
La 2em. ligne de la colonne entièrement visible commence par les mots:
La voix de celui qui crie: Dans le désert....)






(Cette incroyable découverte des manuscrits de la mer Morte repose sur une chèvre capricieuse.
En plein désert aride de Judée (Israël), cette dernière a conduit un bédouin
vers une grotte obscure qui renfermait les précieux parchemins.)




La découverte majeure de Qumrân est le rouleau d'Isaïe A, devenu mondialement célèbre.

C'est le plus ancien manuscrit hébreu complet connu d'un livre biblique : le Livre d'Isaïe.

Le texte est écrit en 54 colonnes sur 17 feuilles de cuir cousues ensemble bout à bout, d'une longueur totale d'environ 7,30 m.

Il a été confectionné au IIe siècle av. J.-C. On prête l'écriture de ces manuscrits à une secte dissidente juive

que l'on appelle la communauté des Esséniens. Certains ont évoqué la possible appartenance à cette communauté de Jésus ou de Jean-Baptiste,

mais ce ne sont que des hypothèses parmi d'autres.

Les préceptes véhiculés par ces textes sont très proches de l'enseignement de Jésus. Ils prônent l'amour des autres et la non-violence.




(musée Rockfeller)


Ces manuscrits contemporains de l'époque de Jésus de Nazareth de la Bible (de 250 av JC à 68 après JC,

bien après la supposée mort du Christ) ont été écrits par des membres de la communauté des Qumraniens/Esséniens.

Ils traitent de religion, de justice, des psaumes, de récits de guerre.

La plupart de ces manuscrits sont entreposés par les catholiques au musée biblique à Jérusalem

(aujourd'hui musée Rockfeller).

Dans les exemplaires transmis aux historiens, on trouve des passages de l'Ancien Testament.









Aucune trace des Évangiles, aucune mention des apôtres, de Jésus ou de sa résurrection !

C'est le néant ! L'Église a été très longue à montrer les manuscrits. 54 ans après la découverte des manuscrits,

'intégralité, en 39 volumes a été publiée: certains manuscrits sont gênants: ils montrent que l'histoire de JC a été inspirée,

entre autre du messie MENAHEM, rejeté par les pharisiens, et mis à mort par les romains en -4 AV JC puis aurait été considéré comme ressuscité par ses disciples.

Source : "L'Autre Messie", Israël Knohl Directeur du département biblique
à l'Université hébraïque de Jérusalem: (Albin Michel).









"Il met notamment en évidence, pour la première fois, des correspondances extrêmement troublantes

entre la biographie de Jésus et celle du leader messianique qui l'a précédé d'une génération :


" Ménahem l'Essénien ". "Le Maître galiléen (...) apparaît aussi, à bien des égards, comme une étonnante réincarnation du Maître de Justice.

Comme celui-ci, il prêcha la pénitence, la pauvreté, l'humilité, l'amour du prochain, la chasteté.

Comme lui, il fut l'élu et le Messie de Dieu - le messie rédempteur du monde. Comme lui il fut en butte à l'hostilité des prêtres.

Comme lui, il fut condamné et supplicié. Comme lui il fonda une Église dont les fidèles attendaient avec ferveur son glorieux retour."

Dupont-Sommer.








4Q525: "Heureux l'homme qui a atteint la sagesse

- qui marche dans la loi du très haut

- Heureux celui qui dit la vérité avec un cœur pur

- et ne calomnie pas avec sa langue... Heureux ceux qui la cherche [la sagesse] avec des mains pures

- et qui ne la recherche pas avec un cœur fourbe..."

recopié presque à l'identique dans Matthieu 5, 3-12.









4Q521 contient la mention d'un messie unique et eschatologique très proche du Jésus-Messie-Christ des premiers chrétiens:

"Les cieux et la Terre prêteront l'oreille à son Messie,.. Sur les pauvres, Son Esprit planera et il restaurera les fidèles par Sa puissance...

Il libérera les captifs, rendra la vue aux aveugles, redressera les opprimés...

Le Seigneur accomplira des prodiges...

Il guérira les blessés et ressuscitera les morts ; aux pauvres, il annoncera la bonne nouvelle".







1Q28a 1QS a introduit le concept de Dieu comme père du messie

"Voici la menace des hommes de renom, quand Dieu aura engendré le Messie".

Les textes les plus primitifs du Nouveau Testament indiquent que Jésus ne devint fils de Dieu qu'après sa résurrection.

On fait ensuite remonter cette filiation à son baptême puis finalement à sa conception.



4Q246 renferme l'idée de fils de Dieu, l'un des attributs prépondérants du messie de la théologie chrétienne.



4Q174 montre la filiation avec David du Messie-fils de Dieu.










Le professeur Dupont-Sommer qui le premier, montra les similitudes étonnantes entre l'histoire

du Maître de justice ésséniens et Jésus-Christ (postérieur) reçut des menaces et du "caviarder" sa version:

il était en train de mettre au grand jour et auprès du public, sans le vouloir,

des éléments montrant que l'histoire de Jésus-Christ avait été créée de toute pièce:


"Jésus s'est appliqué à soi-même les mystérieux oracles d'Esaïe relatifs au serviteur de Jahvé,

ainsi que l'avait fait avant lui le Maître de Justice, cette commune référence au Serviteur de Jahvé est extrêmement significative:

entre les deux prophètes, elle établit une parenté tout à fait particulière et de caractère unique".









J.M. Allegro, chercheur anglais a avancé que le leader messianique de la secte de Qumran,

le Maître de justice a été crucifié et que le récit du Nouveau Testament

n'est qu'une version mythique empruntée de seconde main à l'original des manuscrits de la Mer Morte.




On pourrait en conclure que les manuscrits ont servi de source d'inspiration aux Évangiles qui leur sont nettement postérieurs.

A moins que tous ces textes n'aient puisé leur inspiration à une source commune et antérieure, pas encore découverte,

qui serait à l'origine de cette notion de résurrection des morts.

La mention de ce même miracle dans les manuscrits et les évangiles prouvent qu'elles proviennent d'un tronc commun.





(Une vue aérienne du site de Qumrân.)




"La lecture des manuscrits de Qumran sèmera le trouble chez tout ceux à qui les prêtres ou les apologètes chrétiens

ont fait croire que les titres de Christ ou de Messie attribués à Jésus ne trouvent aucun antécédent

dans la littérature apocalyptique et messianique du judaïsme" Frank Cross.



En 586 av JC, la destruction de Jérusalem et l'incendie du Temple de Salomon met fin à la dynastie des rois David.

A partir de là, 'mashia' désigne le retour au pouvoir de la lignée de David.

Luc et Matthieu font descendre Jésus de David à travers Joseph. Bien que Jésus soit Galiléen,

on le fait naître à Jérusalem. Luc et David voulaient donner plus de poids au statut de messie davidique accordé à Jésus.









A long terme, les manuscrits de Qumran montrent que l'histoire de Jésus est le résultat d'une évolution continue midrashique

et pourraient bien porter un coup sévère à la chrétienté. "Nous devons loyalement reconnaître que nous ne possédons pas encore

un fragment de texte de témoins oculaires de Jésus"


Emile Puech, directeur de recherche au CNRS.































Revenir en haut Aller en bas
 
LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier essai de nature morte avec l'EP-2
» Matière organique morte...
» Nature morte au panier.
» Nature morte (par Mayli)
» Nature morte avec Gala royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La bulle des mystères et de l'étrange :: Mystère des civilisations-
Sauter vers: