Bonjour et bienvenue dans La Bulle ! le forum est en mode privé ,donc pour avoir accès a toutes les sections enregistrer vous !!



 
AccueilAccueil  portailportail   Quoi de neuf ?  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur la bulle ,pensez a faire votre présentation et a signer les regles , baladez vous ,découvrez la bulle ,et amusez vous bien !
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 367 le Mar 11 Avr - 17:11
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partager sur Facebook
Like/Tweet/+1

Partagez | 
 

 Problème d'érection : quelles sont les causes ?

Aller en bas 
AuteurMessage
gigicats
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 41
Localisation : Devant un LG

MessageSujet: Problème d'érection : quelles sont les causes ?   Sam 23 Juin - 16:56

Qu’il soit ponctuel ou durable, un problème d’érection (ou dysfonction érectile) reste un moment difficile pour l’homme. Souvent honteux ou dévalorisé, celui-ci n’aime guère évoquer le sujet.

Pourtant, la plupart des causes de ce trouble sexuel sont liées à des maladies, pour lesquelles il existe des traitements.

Découvrez dans ce dossier :
> C'est quoi au juste une dysfonction érecrtile ?
> Le point sur les différentes causes (et leurs solutions!) d’un problème d’érection : les causes vasculaires, toxiques, et les autres causes organiques ou encore psychologiques.
> Les conseils pratiques du Docteur Sylvain Mimoun, andrologue,




Auteur : Charles Brumauld.
Consultant expert : Dr Sylvain Mimoun, gynécologue, andrologue et psychosomaticien.
Novembre 2011.

C'est quoi une dysfonction érectile ?
Une dysfonction érectile désigne l’incapacité répétée d'obtenir une érection ou de la maintenir suffisamment pendant le rapport sexuel, ce qui arrive plus souvent.
Ce que l’on appelait « impuissance » a progressivement été remplacé par
un vocable moins stigmatisant pour l’homme, puisque l’on parle
aujourd’hui de « problème d’érection » ou de « dysfonction érectile ».

Un sujet tabou ?

Tout homme peut rencontrer des difficultés d’érection au cours de sa vie sexuelle.
Ce trouble peut être ponctuel, épisodique, ou permanent dans les cas les
plus lourds. Il concernerait près de 3 millions de Français, et 1 homme
sur 3 après 40 ans.
Malgré cela, seul un faible pourcentage d'hommes concernés sont
pris en charge. Atteints dans leur virilité, les hommes se sentent
dévalorisés et n’osent pousser la porte de leur médecin généraliste.
Pourtant, la plupart des troubles trouvent aujourd’hui une solution efficace, à condition d’en connaître l’origine...

Psycho ou pas psycho ?

Concernant les cas de dysfonctions érectiles d’origine organique,
on constate en général une disparition des érections nocturnes et/ou
matinales, alors que celles-ci sont habituellement conservées lorsque
les dysfonctions sont d’origine psychologique.


>>> Les causes vasculaires >>>

Différentes maladies d’ordre vasculaire peuvent avoir des conséquences sur la fonction érectile.

L’hypertension artérielle

En France, l'hypertension artérielle (HTA) touche
plus de 14 millions de personnes. Lorsque le sang circule dans le
corps, il exerce une pression sur les artères, c’est la pression
artérielle.
Lorsque celle-ci est trop forte, les artères vieillissent plus vite et
le cœur se fatigue plus rapidement. Par conséquent, les vaisseaux
sanguins ne fonctionnent pas correctement, et peuvent entraîner une dysfonction érectile. C'est une des causes vasculaires principales d'un problème d'érection.

Que faire ?

Faites mesurer votre pression artérielle régulièrement par un médecin.
Il décidera, le cas échéant, de vous prescrire le traitement approprié.
D’ores et déjà, commencez par mener une activité physique raisonnable
mais régulière (30 minutes de marche active quotidienne, par exemple),
diminuez votre consommation de sel (évitez les plats industriels à forte
teneur en sel, les charcuteries) et privilégiez les fibres, les fruits
et légumes frais.

Personnes coronariennes, attention !

La coronaropathie est l’une des maladies vasculaires la plus répandue en Europe. Les deux artères coronaires ont un rôle majeur. Ce sont elles qui nourrissent le muscle cardiaque
en apportant l'oxygène nécessaire au bon fonctionnement du cœur. Les
personnes coronariennes peuvent être sujettes à des angines de poitrine
ou à des infarctus.
Comme pour la plupart des maladies vasculaires, le problème réside dans
une mauvaise circulation du sang qui empêche ce dernier d’atteindre la
verge.

Que faire ?
Consultez votre médecin. Il vous prescrira un traitement adapté pour dilater les vaisseaux coronaires et mieux faire circuler le sang.
Attention, il existe une contre-indication. Si vous prenez des médicaments vaso-actifs pour votre dysfonction érectile, ne prenez pas en même temps des dérivés nitrés (trinitrine, notamment). La trinitrine est bien connue des cardiaques,
notamment en cas de maladie coronarienne. Ces deux médicaments (
vaso-actifs pour la dysfonction érectile et les dérivés nitrés) font
baisser la tension artérielle. Pris en même temps, on peut craindre une trop grande baisse de la tension artérielle, et un risque de collapsus.

Le diabète

Le diabète fait intervenir les facteurs métaboliques, vasculaires et neurologiques. Cette maladie se caractérise par une hyperglycémie chronique, c'est-à-dire un taux de glucose (sucre) dans le sang trop élevé.
Par conséquent, les vaisseaux de la personne souffrant d’un diabète sont moins souples, le sang circule moins vite et moins bien.
Quelle incidence sur la fonction érectile ? Si le diabète a des
conséquences au niveau vasculaire, cela prend un certain temps avant que
les tissus caverneux (présents dans la verge) ne se détendent et se
gorgent de vaisseaux sanguins.
Or, lorsque le sang circule moins bien et plus lentement, cela entrave la bonne marche de l'érection.

Que faire ?
Pour réduire notamment le risque d’impact sur l’érection, l’objectif de la personne diabétique
est de parvenir à un meilleur contrôle glycémique. En effet, plus le
taux de sucre dans le sang sera équilibré, moins il y aura de risques de
dysfonction.
Plusieurs traitements existent contre diabète, comme des médicaments à
prendre par voie orale, mais aussi des piqûres quotidiennes d’insuline, ou la pompe à insuline qui a l’avantage de permettre aux diabétiques une plus grande liberté d’action dans la vie de tous les jours.




>>> Alcool, tabac, et cholestérol... >>>

Alcool, tabac et cholestérol...

... ne font pas bon ménage ! Surtout lorsqu’ils sont en excès dans l’organisme.
L’alcool, le tabac, et l’hypercholestérolémie peuvent être responsables de nombreuses maladies... Les vaisseaux sanguins se bouchent dans les artères, le sang circule moins bien, et donc, parvient plus difficilement vers la verge qui peine à se gonfler et à rester rigide.

Que faire ?
> Quit smocking ! Si le tabac est rarement considéré comme la seule cause possible des problèmes d'érection,
il provoque des effets délétères sur les vaisseaux sanguins
(rétrécissement des artères en général, et par conséquent celles du pénis).
Une bonne raison pour arrêter de fumer !

> Réduisez votre consommation d’alcool, et surtout ne buvez pas plus que de raison juste avant un rapport sexuel.
En effet, l’alcool consommé à très grande dose ralentit l’influx
nerveux, et par conséquent, diminue l’excitation de la stimulation
sexuelle.

> Le médecin peut demander un bilan sanguin détaillé qui vous
indiquera votre taux de cholestérol. En effet, un excès de cholestérol
peut générer des dépôts dans les artères, à l’origine des plaques
d’athérome (dépôts graisseux). Progressivement, ces plaques d’athérome
risquent de former un caillot sanguin et d’obstruer le passage de la
circulation sanguine.
Adoptez dès que possible une meilleure hygiène alimentaire. Par exemple,
évitez les graisses saturées telles que les chips, frites et autres
viennoiseries, préférez les viandes maigres (volaille) aux viandes
grasses (côtelettes, rôti de porc)...


>>> Les autres causes organiques >>>

Une histoire d’hormones ?



Les hormones, substances sécrétées par l'organisme et circulant
dans le sang, agissent sur notre comportement : l’appétit, le stress, la
fatigue, le bien-être mais aussi la sexualité. On ne peut donc nier l'influence des variations hormonales en cas de problème d'érection.
Avec l’âge (en général, après 45 ans), l’hormone secrétée par les testicules, la testostérone, chute progressivement. Cette hormone joue sur le désir sexuel, l’éjaculation, mais également sur l’érection. Sa baisse peut donc provoquer des problèmes d'érection.

Que faire ?
Consultez votre médecin pour qu’il vous fasse un dosage hormonal, c’est-à-dire, une prise de sang. Ainsi, on pourra doser votre testostérone biodisponible, l’hormone mâle active.

Trois cas :
> Si le taux est inférieur à 0,8 ng/l : Par exemple, 0,3 ng/l
correspond à un taux « effondré » (trop bas). En cas d’absence de
contre-indication aux hormones, votre médecin pourra vous prescrire un
traitement pour combler le déficit de testostérone.

> Si le taux se situe vers 1 ng/l, il est probable que les causes
hormonales puissent participer à ce trouble. Si vous avez pris un
traitement vaso-actif pour le problème de dysfonction érectile, et que l’érection
fonctionne mieux malgré ce taux, le médecin peut ne pas opter pour un
traitement hormonal. En effet, si vous retrouvez une érection
satisfaisante avec ce médicament vaso-actif, vous secrèterez vous-même
plus d’hormones et la mécanique se ré-enclenchera.

> Enfin, si le taux est au-delà de 1,5 ou 2 ng/l et que les difficultés persistent, d’autres causes doivent être recherchées.
Trop de médicaments !
Certains médicaments peuvent causer des troubles érectiles. C’est
le cas des hypotenseurs (qui réduisent la pression artérielle), des
hypocholestérolémiants (qui diminuent le taux de cholestérol dans le
sang), des psychotropes (antidépresseurs, neuroleptiques, etc.).

Que faire ?
Consultez votre médecin. Après vous avoir examiné, il décidera s’il
faut diminuer le traitement, changer de médicament, ou bien rechercher
d’autres causes à vos problèmes.

Le tissu endommagé…
On en parle rarement, mais il arrive que le tissu situé à l’intérieur du pénis,
vieillisse. Auparavant, les médecins pensaient que le problème venait
des vaisseaux sanguins qui empêchaient le sang d’arriver. Aujourd’hui,
on sait que le tissu caverneux est comme une éponge. Plus il vieillit,
plus il sèche, et moins il est réactif.

Que faire ?
Les traitements vaso-actifs « facilitateurs » d’érection s’avèrent
indispensables pour faire fonctionner le tissu érectile et régénérer la
fonction de ces tissus caverneux de la verge. Plusieurs types de
médicaments sont disponibles sur prescription médicale. Les traitements
oraux sont les plus souvent prescrits. Ils diffèrent par leur mode
d’action, leur mode de prise, leurs effets indésirables et leurs
contre-indications. Le respect strict des contre-indications de tous ces
médicaments et de leur précaution d’emploi est indispensable.
Si les difficultés persistent et que le traitement oral ne suffit pas,
votre médecin pourra opter pour un traitement, comme celui des
injections intra-caverneuses qui introduisent un produit actif à
l'intérieur de la verge.







« C’est psychologique ! » dit le dicton... qui insinue : « ce n'est rien ! ».

Pourtant, l’érection peut être inhibée par un grand nombre de facteurs :


> L'anxiété : la peur de ne pas être à la hauteur avec une partenaire inconnue, de ne pas arriver à maintenir l’érection avec sa partenaire habituelle,

> Les problèmes relationnels au sein du couple : conflits larvés mais non réglés, lassitude sexuelle...

> Des épisodes dépressifs, de fatigue, de stress (liés au travail, à la recherche d’un emploi ou au poids de la responsabilité familiale).

Que faire ?
En cas d’épisodes répétés, parlez-en à votre partenaire. Partager
ses angoisses et sa peur de l’échec permet souvent de la diminuer.
Attention, n’insistez pas trop sur le « problème », mais davantage sur
ce qui va, ce qui vous procure des sensations, du plaisir, à vous-même
et à votre partenaire.
Profitez-en pour « dézoomer » de la problématique « je ne suis pas un
vrai homme car je n’arrive pas à pénétrer ma partenaire », en explorant
d’autres facettes de votre sensualité.
Votre partenaire pourra tirer profit de cette expérience, en prenant du plaisir autrement (avec vos caresses, manuelles ou buccales).
En cas de nouvelles difficultés, prenez rendez-vous avec un sexologue. Il vous permettra de mieux cerner l’origine du problème
(de couple ? de stress ? des deux ?)
pour en traiter les symptômes.
Bon à savoir
Les problèmes sexuels d’origine psychologique sont réversibles.
Parfois, il arrive que plusieurs facteurs s’additionnent et que l’homme tombe dans une spirale de l’échec. Par exemple, l’angoisse de la performance peut entraîner un épisode dépressif, créer des tensions conjugales, et entraîner des complications médicales.


>>> Trois questions posées au spécialiste des problèmes d'érection >>>


Trois questions au docteur Sylvain Mimoun, gynécologue,


andrologue et psychosomaticien, directeur du centre d’andrologie à
l’hôpital Cochin, Paris.

Quelles sont les
conditions d’une érection réussie ?

Il faut une stimulation sexuelle qui peut être visuelle, olfactive,
mentale ou tactile... Celle-ci donne au cerveau l’ordre de déclencher
un influx nerveux.
Ce dernier passe le long de la colonne vertébrale
et atteint, par le biais des nerfs, la verge. Ensuite, il y a l’effet «
éponge » : les vaisseaux sanguins vont assouplir et imprégner les corps
caverneux (tissus situés à l’intérieur du pénis), comme une éponge. Plus l’éponge se gonflera, plus le pénis va se redresser et rester rigide.

Mais comment réussir à maintenir l’érection ?

Pour obtenir une érection et la maintenir, l’homme doit être d’abord rassuré puis stimulé, alors que beaucoup pensent d’abord à la stimulation !
Le fait qu’un individu soit en pleine confiance permettra de détendre et
de relâcher les tissus caverneux. L’homme peut ensuite être stimulé
pour que les vaisseaux sanguins viennent gonfler le pénis. Il est donc
inutile de se concentrer, en contractant ses abdos à fond et ne penser qu’à maintenir sa verge rigide !
Au contraire, il faut enlever les freins, penser au plaisir à donner et à recevoir, et se détendre au maximum.

Le traitement oral par un IPDE5
, est-ce une solution efficace ?
Ces médicaments permettent de relaxer les corps caverneux, faire venir
le sang et le maintenir au niveau de la verge. Ainsi, l’homme retrouve
la fonctionnalité de son organe et dans la plupart des cas, la « pompe à
confiance » est réactivée.
Certains hommes craignent de devenir dépendants. Mais pour ma part, je
pense qu’il faut surtout s’inquiéter d’une dépendance à l’échec.
Un homme inquiet va être dépendant de son inquiétude. Le risque est
qu’il s’isole, qu’il n’aille plus vers l’autre et préfère les plaisirs
solitaires, de peur d’échouer.
Cela dit, il ne faut pas inverser les choses. Si ces médicaments
s’avèrent efficaces, ils ne fonctionneront
pas si l’homme n’a aucun désir pour sa partenaire !










Revenir en haut Aller en bas
http://mabulle.lebonforum.com
 
Problème d'érection : quelles sont les causes ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles-sont vos techniques et sujets préférés en dessin?
» Quelles sont les dernières nouvelles
» [INFO] Quelles sont les meilleurs application de gestion de sms et mms?
» Quelles sont vos passions...
» [SOFT]CutYaNetworkk : quelles sont les IP disponibles de mon réseau [gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bulle de Vie Quotidienne et vie pratique. :: Santé et bien etre,Sexualité et Amour :: Sexualité et Amour-
Sauter vers: