Bonjour et bienvenue dans La Bulle ! le forum est en mode privé ,donc pour avoir accès a toutes les sections enregistrer vous !!



 
AccueilAccueil  portailportail   Quoi de neuf ?  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur la bulle ,pensez a faire votre présentation et a signer les regles , baladez vous ,découvrez la bulle ,et amusez vous bien !
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 367 le Mar 11 Avr - 17:11
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partager sur Facebook
Like/Tweet/+1

Partagez | 
 

 MOHENJO-DARO - HARAPPA - UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE ?

Aller en bas 
AuteurMessage
INSPACEMETAL
SuperModo
SuperModo
avatar

Messages : 1666
Date d'inscription : 01/06/2012
Age : 47
Localisation : Anet 28 Eure et Loire

MessageSujet: MOHENJO-DARO - HARAPPA - UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE ?   Sam 20 Avr - 15:12

MOHENJO-DARO - HARAPPA

UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE ?







Ce site constitue un véritable mystère, affirment les archéologues, qui auraient juré, avant la découverte de Mohenjo-Daro,

qu’aucune véritable civilisation n’avait pu exister dans la vallée de l’Indus, au Pakistan, il y a environ 4 500 ans.



(3000 avant JC la vallée de l'Indus civilisation)



Depuis 1921, une succession de découvertes dont la cité d’Harappa puis celle de Mohenjo-Daro ont prouvé l’existence d’une culture jusqu’alors inconnue.

La civilisation de la vallée de l’Indus a inventé une écriture à ce jour indéchiffrée et a manifestement marqué la culture indienne.

Mais, le plus grand mystère reste l’abandon de ces cités et la disparition de cette civilisation.





En 1921, des fouilles débutèrent à Harappa.

Les archéologues mirent au jour les maigres vestiges d’une grande cité.





En 1922, un archéologue indien qui cherchait les vestiges d’un ancien temple bouddhiste mis au jour à 640 km d’Harappa

les ruines d’une civilisation protohistorique. C’est une véritable métropole qui sortit de terre.

Mohenjo-Daro, la « colline des morts », fait toujours l’objet de recherches mais aussi de vives controverses.


Mais qui était cette civilisation restée si longtemps dans l’ombre ?





Il faut imaginer un peuple qui a vécu sur un immense territoire.

Ce peuple parlait une langue qui nous est inconnue et utilisait une écriture que nous n’avons toujours pas réussi à déchiffrer.

Cette civilisation a construit de grandes villes divisées en quartiers mais avec une logique qui nous échappe.





En effet, nous n’avons retrouvé ni temples, ni palais. Les premiers habitants de la vallée de l’Indus

ont commencé à édifier des villages vers le VIIe millénaire avant notre ère.

Puis, entre 3 200 et 1 800 ans avant notre ère, de grandes villes s’épanouirent.

C’est entre 2 700 et 2 600 ans avant notre ère que furent édifiés les imposants murs d’enceinte d’Harappa.





Le caractère le plus stupéfiant des villes harappéennes est la complexité de leur urbanisme.

Ces villes s’étendaient sur un périmètre de 100 à 200 ha au minimum. Mohenjo-Daro est très bien conçue.

On peut la comparer aux grandes villes américaines.

D’ailleurs, les archéologues ont surnommé cette cité« le Manhattan de l’âge de bronze ».





A proximité, des bains publics avaient été construits.

Mohenjo-Daro abritait également ce qu’on a baptisé le « Grand Bain ». C’est une piscine de 12 m de long sur 7 de large et 2,40 m de profondeur.

On pense qu’elle servait pour des cérémonies d’immersion car on retrouve les bains rituels dans la religion de l’hindouisme.


Les rues étaient bordées de magasins.

A l’intérieur des maisons, il y avait généralement un puits et même quelquefois une salle de bain avec un bac à douche.





En l’absence de canalisations, ces maisons ne disposaient pas bien sûr de l’eau courante.

Par contre, il existait un système d’évacuation des eaux usagées utilisant des conduits d’argile. Ces tuyaux rejoignaient les égouts amovibles, en pierre, à chaque croisement, facilitant l’entretien du système.


Ce peuple était apparemment épris d’ordre et d’hygiène. Dans les ruines du site de Mehrgarh, les archéologues ont découvert

l’équivalent de nos décharges industrielles. On y mettait les rebuts du travail des peaux, du cuivre, du talc, des coquillages etc…





D’autres bâtiments restent énigmatiques. A Harappa et Mohenjo-Daro, il existe deux édifices étranges avec un socle divisé en blocs,

qui supportait probablement une construction en bois. On a cru qu’il s’agissait de greniers mais finalement ils restent un mystère.






Les chercheurs sont parvenus jusqu’ici à identifier environ 400 pictogrammes et à découvrir qu’ils s’écrivaient de droite à gauche.

Ces sceaux en stéatite polie et cuite au four, de forme et de taille variée, sont recouverts de figures humaines ou animales.





L’inscription donne probablement le nom du porteur du sceau tandis que l’animal représenté désigne son appartenance à un groupe social.





Parmi les animaux gravés sur les sceaux et les amulettes, on retrouve le rhinocéros, le crocodile,

l’éléphant mais le plus représenté est une créature fabuleuse unicorne. Mais faute de textes plus longs, il n’a pas été possible d’en apprendre davantage.



(Plan détaillé de Mohenjo-Daro. Image Rajamanohar somasundaram)


Parallèlement à ce problème, des squelettes portent la trace de blessures à l’arme blanche.

Il y aurait donc bien eu un conflit. Les fouilles relatives à cette époque ont révélé des destructions, des incendies et des squelettes sans sépulture.

On constate en parallèle un retour en arrière dans la technique de céramique par exemple.

Cependant, les squelettes sont fort peu nombreux et on a retrouvé aucun fragment d’armes.




UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE ?






Plus récemment, une théorie assez révolutionnaire a été énoncée. Les scientifiques Davneport et Vincenti

ont déclaré que la ville de Mohenjo-Daro avait été ravagée suite à une explosion nucléaire.


Ils ont trouvé de grosses strates de glaise et de verre vert. Les archéologues supposent qu’une très forte température

a fait fondre de la glaise et du sable qui ont durci immédiatement après.



De semblables strates de verre ont été retrouvées dans le désert du Nevada après chaque explosion nucléaire.

L’analyse moderne a confirmé que des fragments de la ville avaient fondu au contact d’une très haute température.





Les douzaines de squelettes qui ont été trouvés dans la région de Mohenjo-Daro présentent une radioactivité excédant la norme de presque 50 fois.



L'archéologue Francis Taylor a étudiés certaines gravure des temples se trouvants à proximité,

elles suggéraient que les habitants priaient pour être épargnés par la grande lumière qui venait de crée la ruine de la ville.


"C'est ahurissant pour l'esprit d'imaginer que certains civilisation avaient la technologie nucléaire avant nous.

Les cendres radioactives renforce la crédibilité d' anciens documents indiens qui décrivent la guerre atomique».



Lors de fouilles de Harappa et Mohenjo-Daro atteignent le niveau de la rue,

ont à découvert des squelettes dispersés dans les rues des villes se tenant les mains comme si ils attendaient une catastrophe inévitable.




Les gens étaient restaient juste allongés , sans sépulture, dans les rues de la ville.

Et ces squelettes ont des milliers d'années, même selon les normes traditionnelles archéologiques. Qu'est ce qui pourrait causer une telle chose?



En outre, il n'existe aucune cause apparente d'un décès violent physiquement.

A. Gorbovsky dans son livre " Riddles of Ancient History ", a rapporté la découverte d'au moins un squelette humain

avec un niveau de radioactivité d'environ 50 fois supérieure à ce qu'elle aurait été due au rayonnement naturel.



En outre, des milliers de morceaux fondus, baptisé "pierres noires", ont été découverts à Mohenjo-Daro.

Ceux-ci semblent être des fragments de vases d'argile qui on fondus ensemble dans une chaleur extrême.


Un autre signe curieux d'une guerre nucléaire anciennes en Inde est un cratère géant près de Bombay.

Presque circulaire de 2154 mètres de diamètre ,le Lonar cratère, Située à 400 kilomètres au nord de Bombay et âgés d'au moins 50,000 ans,

pourrait être lié à une guerre nucléaire de l'antiquité.





Aucune trace de matériel météorique etc, a été trouvé sur le site ou dans le voisinage, et c'est le seul "cratère d'impact " dans le basalte connu dans le monde.

Ce qui est l'indication d'un choc immense (à partir d'une pression supérieure à 600.000 atmosphères) intense et une chaleur brutale

(indiqué par sphérules de verre basaltique) peut être établie à partir du site.



CES ANALYSES SCIENTIFIQUES NOUS RAMÈNENT À LA GRANDE ÉPOPÉE INDIENNE, LE MAHABHARATA.



Elle contient des mentions d’une arme prodigieuse aux effets dévastateurs.





Un des passages parle d’une « coquille », qui étincelait comme le feu, mais sans dégager de fumée.


« Quand la coquille a touché le sol, le ciel est devenu obscur, les tornades et les tempêtes ont ravagé les villes.

Une horrible explosion a brûlé des milliers de gens et d’animaux, les réduisant en cendres. »



On y lit aussi :


... (il était) un seul projectile

Chargé de toute la puissance de l'Univers.

Une colonne incandescente de fumée et des flammes

Aussi brillants que les mille soleils

Rose dans toute sa splendeur ...



... c'était une arme inconnue,

Un coup de foudre de fer,

Un messager gigantesque de la mort,

Ce qui a réduit en cendres

Toute la course de la Vrishnis et le Andhakas.




... Les corps étaient tellement brûlés

Au point d'être méconnaissables.

Les cheveux et les ongles sont tombés,

Poterie rompit sans cause apparente,

Et les oiseaux sont devenus blancs.



Après quelques heures

Tous les aliments ont été infectés ...

.... pour échapper à ce feu

Les soldats se sont jetés dans les rivières

Pour laver eux-mêmes et leur équipement.




Considérant que le Mahabharata est une preuve indirecte, les découvertes en Inde pose de sérieux problèmes

à ceux qui essaient de nier la possibilité que cela pourrait effectivement être la preuve d' anciennes guerres atomiques .....


Et vous ...vous en pensez quoi ? alien




Source : bibliotecapleyades
Revenir en haut Aller en bas
 
MOHENJO-DARO - HARAPPA - UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nucléaire
» Chaîne humaine contre le nucléaire
» Le nucléaire... est'il l'avenir de l'homme?
» Vers un accord turco-iranien sur le nucléaire ?
» [Daph Nobody] L'enfant nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La bulle des mystères et de l'étrange :: Mystère des civilisations-
Sauter vers: